OIphtalmo-pédiatrie

L’Ophtalmopédiatrie

Depuis presque vingt ans, la Fondation Ophtalmologique Adolphe de Rothschild développe un pôle d’excellence en Ophtalmo-pédiatrie. L’équipe prend en charge toutes les pathologies et les troubles visuels, du nouveau-né à l’adolescent : Réfraction et amblyopie, strabismes et paralysies oculomotrices, maladies de la surface oculaire (conjonctivites, kératites…), pathologies du cristallin (cataractes, ectopies), glaucomes, pathologies rétiniennes médicales et chirurgicales.

Plusieurs spécificités nous assurent une réputation nationale et internationale :

  • Nous sommes pionniers dans la prise en charge chirurgicale avec implantation précoce des cataractes congénitales
  • Nous proposons le traitement laser et chirurgical de la rétinopathie des prématurés, y compris dans les stades les plus sévères nécessitant un matériel optimisé et une expertise chirurgicale spécifique.
  • Nous avons developpé la neuro-ophtalmologie pédiatrique et la prise en charge de maladies oculaires rares de l’enfant.

L’activité s’appuie sur une équipe d’anesthésie habituée à la chirurgie chez les enfants très petits et prématurés, et sur des partenariats avec des établissements de la région prenant en charge les enfants ou traitant des pathologies communes (Robert Debré, Institut Curie)

L’équipe d’ophtalmolpédiatrie assure une activité d’enseignement à travers l’accueil d’internes français et étrangers venus se former à l’ophtalmo-pédiatrie, l’organisation de réunions plurihebdomadaires, de réunions mensuelles de discussion de dossiers et de journées d’enseignement post-universitaire deux à trois fois par an.

L’activité de recherche clinique a pour thèmes principaux les pathologies du segment antérieur de l’enfant (cataractes en particulier), la rétine pédiatrique et la prise en charge des cas rares.

Les anomalies visuelles chez l’enfant

1 enfant sur 8 présente une anomalie visuelle. La vision n’est pas mature à la naissance et l’acuité visuelle se développe progressivement pour atteindre 10/10 vers l’âge de 5 ans. On peut apprécier le bon développement visuel dès la naissance et à tout âge.

Quels signes doivent pousser à consulter ?

  • si c’est un enfant « à risque » : prématuré, présentant une maladie génétique, si l’un des parents porte des lunettes ou présente un strabisme.
  • si l’enfant présente des signes de malvoyance.
  • en cas d’anomalie : pupille blanche, cornée opalescente, tâche blanche sur la cornée, mouvements saccadés des yeux (nystagmus), larmoiement, trop grande sensibilité à la lumière (photophobie), ou si l’enfant louche (strabisme).